• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Apprendre à refaire le jardin

Apprendre à refaire le jardin - Mathieu Phelps

Je voulais un abri de jardin design pour habiller le côté ouest de ma terrasse. De plus, le vent souffle fort parfois à cet endroit, et la sensation de fraîcheur qu’il apporte nous fait souvent rentrer tôt, même en été. Une pergola n’était pas suffisante. Près de la piscine, il ajouterait du style, à mon sens, à ce grand rectangle. Je ne l’avais jamais trouvée jolie, mais c’était quand même bien agréable de s’y baigner. Comme elle était chauffée et que je pouvais la couvrir, nous l’utilisions presque toute l’année. Tout autour, nous avions disposé des pots en terre cuite crue que nous rentrions dans notre jardin d’hiver dès que le froid arrivait. Des lavandes et des sedums en dégoulinaient à la belle saison, cassant cette impression trop rectiligne que je n’appréciais pas.

Des érables du Japon étaient au centre des massifs de fleurs qui bordaient le lieu de baignade. Ils inspirèrent mes recherches pour un patio d’extérieur. Après plusieurs jours d’exploration et de comparaison, mon choix final était fait : un modèle qui me convenait était proposé à la vente sur un site. C’était un mélange de cloisons et de portes vitrées, avec un espace aménagé pour le repos. Un canapé qui pouvait se transformer en lit, un bar avec un évier, un sauna de cinq places… Lorsque je le montrais à ma femme, elle sauta de joie, et passa la soirée à me parler des agencements qu’elle ferait.

Un après-midi où j’étais en vacances, un livreur m’appela pour s’assurer qu’il pouvait me déposer un colis volumineux. La chaleur qui régnait ce jour-là me poussa à lui offrir un thé glacé. Nous avons discuté, à l’ombre d’un parasol. On parlait de tout et de rien. Il me disait que sa sœur possédait un cabinet d’orthophonie québec, du temps qu’il faisait, et même des différentes races de chien. Il était très sympathique. Je lui décrivis mon projet. Il me demanda si j’étais bricoleur, car le montage des pièces qu’il apportait devait demander un certain savoir-faire. Et moi qui pensais que c’était livré déjà prêt ! Il me rassura. Il pouvait m’aider, si je le souhaitais. Il avait eu la même déconvenue l’an dernier.

Nous avons sorti les panneaux emballés, ainsi que le mobilier. Tout l’après-midi, nous nous sommes agités dans tous les sens pour finir avant que le soleil soit couché. Notre but fut atteint, et nous avons pu prendre un apéritif dans l’abri monté. Nous sommes restés en contact, cette expérience nous ayant rapprochés. Le dimanche, nous nous retrouvons souvent, nos deux familles réunies dans la joie autour de la piscine.

 

The author:

author

Amateur de bon vin et des plaisirs de la table, je ne sais jamais dire non à un bon moelleux au chocolat. La vie est trop courte pour se perdre en regret, voilà ma philosophie ! Cinéphile avertit, je peux me repasser les films classiques inlassablement, et je suis un fan fini de Meryl Streep et d’Al Pacino, mais je vous épargnerai mes critiques personnelles de film, je garde ça pour mon forum préféré sur le sujet. Je passe facilement du coq à l’âne, à vous de me suivre.