• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Mon petit voisin

Mon petit voisin - Mathieu Phelps

Mon ancienne voisine Johanne, a décidé de vendre sa maison. Elle pensait qu’une grande maison ne lui servait plus vraiment, étant donné que ses enfants étaient tous grands, et qu’ils ne venaient pas souvent la visiter. Un matin, j’ai été réveillé par le bruit du camion des déménageurs, c’est alors que j’ai regardé par la fenêtre. Quelqu’un avait acheté la maison de Johanne, c’était une femme seule avec un enfant, un garçon d’une dizaine d’années. Quand ils ont fini d’installer leurs mobiliers, ils sont venus se présenter à moi en m’apportant un gâteau aux bananes. Apparemment, Johanne leur a dit qu’ils pouvaient compter sur moi en cas de besoin. La mère m’a expliqué qu’elle sortait d’un divorce difficile, qu’elle était sans le sou, et qu’elle avait convenu avec Johanne que le paiement de la maison s’étendrait sur cinq ans. Je voyais bien que sa situation lui était difficile, autrement, elle n’oserait pas se confier à un inconnu comme elle était en train de le faire. Elle m’a ensuite expliqué qu’elle a obtenu un poste de serveuse dans un petit restaurant du coin, elle était obligée de prendre le seul poste disponible : le service de nuit. Il n’y avait donc personne pour s’occuper de son fils, aussi bien la nuit que le jour. Vu que c’était les périodes des vacances et que je n’avais rien d’autre à faire, je me suis proposé, je lui ai dit que je pouvais jeter un œil de temps en temps sur son fils. C’était bien ma chance, au lieu de passer les vacances à la plage comme je l’avais prévu, j’allais faire du gardiennage. Le premier jour, le garçon n’a pratiquement rien dit, alors pour l’amuser un peu, je lui ai montré comment voir les égouts à partir du système d’inspection camera canalisation. Mais, cela n’a pas eu l’effet escompté. C’est là que j’ai eu l’idée de lui montrer mes vieilles photos de classes, ça l’a beaucoup fait rire. Au fil du temps, j’ai appris à aimer ce gamin, silencieux et difficile d’un premier abord, mais qui s’est avéré ensuite être un gamin adorable, serviable et très gentil. J’ai laissé de côté mes vieilles habitudes et je ne faisais même plus de paris sur les courses de chevaux. Je m’amuse tellement avec le petit qu’on passait nos après-midi à regarder des vieux films et à faire des balades en vélo. C’était la première fois que je me sentais en famille depuis le mariage de ma fille, j’étais heureux, et j’aime à croire que pour ce garçon, c’était aussi le cas.

 

The author:

author

Amateur de bon vin et des plaisirs de la table, je ne sais jamais dire non à un bon moelleux au chocolat. La vie est trop courte pour se perdre en regret, voilà ma philosophie ! Cinéphile avertit, je peux me repasser les films classiques inlassablement, et je suis un fan fini de Meryl Streep et d’Al Pacino, mais je vous épargnerai mes critiques personnelles de film, je garde ça pour mon forum préféré sur le sujet. Je passe facilement du coq à l’âne, à vous de me suivre.