• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Polémique autour du mariage

Polémique autour du mariage - Mathieu Phelps

Un de mes meilleurs amis, vient de se marier en fin de semaine passée. La cérémonie de son mariage a eu lieu dans une salle reception Montreal. C’était une cérémonie haute en couleurs.

Mon ami et moi, on était les seuls de notre groupe d'amis, qui n’étaient pas mariés. Maintenant, je suis le seul célibataire. De mon point de vue, le mariage n'est qu'un papier à signer, une formalité à remplir. Il n'y a absolument aucune différence entre la relation que j’ai avec ma blonde, et celle d’un couple marié, sauf le certificat de mariage. Ce papier ne représente pas une garantie que les deux resteront ensemble, pour affronter les problèmes de la vie.

La raison pour laquelle je fais cette affirmation, est parce que hier, au mariage, j'ai eu une conversation sur ce sujet avec quelques invités assis à ma table. Quelqu'un a affirmé qu’au moment où on est marié, la relation est sérieuse, et que les deux y pensent à deux fois avant de tromper l’autre.

Je n'ai pu pas m’abstenir de commenter, et je lui ai dit qu’à mon avis, il avait tort. Que rien ni personne, ne pourront jamais lui offrir la sécurité ou la confiance dans la relation. Celles-ci vont d’elles-mêmes. Quand on n'attend rien de l'autre, et qu’on l'aime pour ce qu’il ou qu’elle est, quand on l’accepte sans aucun désir de le ou de la changer, alors on l'aime vraiment. On aime sans rien craindre. À ce moment-là, il n'y a plus des doutes. L’infidélité ne représente pas une menace.

J'ai ajouté qu’il faut comprendre que chacun a la liberté de vivre comme il le veut. Si quelqu'un veut vivre avec moi, il faudra qu’il le fasse tout en se réjouissant de sa liberté en tout temps. Je ne veux pas qu’elle reste avec moi, car elle éprouve un sentiment de devoir, pitié, solitude, peur ou quoi que ce soit. Il faut que cette décision d’être à mes côtés soit vraiment un désir, un bonheur et non pas un devoir ou une obligation.

J’ai essayé d'expliquer qu’on ne peut être plus sérieux que ça. Et qu'une grande partie des gens mariés que je connais, ont commencé à éprouver un devoir plus souvent qu’un bonheur. Des fois, même après quelques mois de mariage, ils se plaignent que leur époux ou épouse, impose de règles ou des conditions justes pour la raison qu'ils sont mariés, et “les choses deviennent différentes”.

Je n'arrive pas à trouver la différence. Au moment où on met des conditions, la fondation de la relation commence à avoir des petites fissures.

Vous pouvez vous imaginer que mon petit discours a causé une vraie polémique qui a duré presque toute la soirée.

 

The author:

author

Amateur de bon vin et des plaisirs de la table, je ne sais jamais dire non à un bon moelleux au chocolat. La vie est trop courte pour se perdre en regret, voilà ma philosophie ! Cinéphile avertit, je peux me repasser les films classiques inlassablement, et je suis un fan fini de Meryl Streep et d’Al Pacino, mais je vous épargnerai mes critiques personnelles de film, je garde ça pour mon forum préféré sur le sujet. Je passe facilement du coq à l’âne, à vous de me suivre.